Ouvrir un bar en franchise : les concepts qui marchent en 2017 !

Barberousse, Sweetset, Au fût et à mesure

En 2016, le secteur des débits de boisson recule en termes de chiffre d’affaires, avec une baisse de 3,5 % pour les cafés-bars et de 3 % pour les brasseries (enquête de l’Institut I+C pour GNI). Les motifs avancés par les professionnels sont une diminution de la fréquentation en lien avec la baisse du tourisme et les conséquences des attentats, une réduction du ticket moyen et une dégradation des marges et des trésoreries. Alors, ouvrir un bar en 2017 est-il toujours une idée pertinente ? Oui, car des nuances existent selon les territoires, que les motifs précédemment cités peuvent se retourner, et que de nouveaux concepts en franchise gagnent des parts de marché.

ces bars franchisés qui cartonnent en France Focus sur les franchises à privilégier pour ouvrir un bar en franchise

Au Bureau

L’enseigne Au Bureau a été lancée en réseau dès 1989 et deux ans plus tard en franchise. Rachetée en 2000 par le groupe AB InBev France (bières Leffe, Corona, Hoegaarden), elle compte actuellement 81 implantations en France. Les sites s’inspirent du style anglo-saxon, combinant convivialité et décontraction. Les clients sont accueillis de midi jusque tard dans la nuit dans une ambiance festive. Via une carte riche et variée, le ticket moyen atteint 23 €, le service pouvant s’élever jusque 250 couverts. L’apport personnel est de 25 000 € et les droits d’entrée s’établissent à 45 000 €. L’investissement global fluctue entre 400 000 € et 1,2 million d’euros pour un chiffre d’affaires escompté après deux ans d’ouverture de 1,65 million d’euros.
 

Au fût et à mesure

Le concept du bar Au fût et à mesure nait en 2008 à Lille et se duplique rapidement par le biais de l’ouverture de deux établissements en propre en 2012 à Lille et à Amiens. La dynamique s’accroît grâce à la mise à disposition du concept en franchise avec un rythme de 10 implantations chaque année. Actuellement, 21 implantations misent sur l’originalité du concept. Une pompe à bière est installée sur chaque table et les clients se servent grâce à une carte RFID. La rentabilité bénéficie de peu de personnel et d’une gestion sans perte. Pour ouvrir une franchise Au fût et à mesure, l’apport personnel est de 110 000 € et les droits d’entrée sont de 20 000 €. Au total, l’investissement dépasse 350 000 € pour un chiffre d’affaires réalisable après deux ans de 300 000 € à 450 000 €.
 

Barberousse

Le premier « Barberousse » a ouvert ses portes en 1997 à Grenoble. La marque devient disponible sous licence à partir de 2003, le réseau réunissant aujourd’hui 16 établissements. Le concept s’appuie sur l’ambiance festive et une immersion dans l’univers de la piraterie. Le franchiseur offre un concept identifié et fort (le rhum) à destination d’une clientèle jeune et étudiante, désireuse de passer un bon moment entre amis. Si l’apport personnel pour ouvrir une franchise bar Barberousse est de 150 000 €, les droits d’entrée sont nuls. Hors acquisition du commerce, l’investissement global est évalué à 390 000 € pour un chiffre d’affaires escompté après deux ans d’activité de 450 000 €.
 

Columbus Café & co

L’enseigne Colombus Café a été fondée en 1994 et se déploie en franchise depuis 2003. Elle noue un partenariat avec le groupe Elior pour s’implanter dans les aérogares, les gares et les aires d’autoroute. Actuellement, le réseau Colombus Café & Co possède 63 points de vente. Experte dans la commercialisation de boissons chaudes, de chocolats et de fruits, sa spécialité est le muffin décliné en une cinquantaine de versions. Pour entrer dans le réseau de la première chaîne française d’expressos bar, l’apport personnel est de 80 000 € et les droits d’entrée de 18 000 €. L’investissement global est mesuré à hauteur de 100 000 € pour un chiffre d’affaires réalisable au bout de deux ans de 350 000 €.
 

French Coffee Shop

Le French Coffee Shop est un salon de thé moderne et innovant où sont servis des boissons chaudes et des glaces à base de café et de chocolat. Des pâtisseries sont aussi vendues ainsi que des milk-shakes et des smoothies. Le premier French Coffee Shop a été inauguré en 2002 à Arcachon, alors que la franchise est ouverte en 2005, le réseau comptant 60 points de vente. Les points forts : peu de main d’œuvre, pas de vente d’alcool, peu de stock et de perte, formation et installation rapides. Pour ouvrir un bar dans cette franchise, l’apport personnel est de 80 000 € pour des droits d’entrée de 24 000 €. Il faut compter plus de 250 000 € d’investissement global pour un chiffre d’affaires après deux ans de 450 000 €.
 

Sweetset

Sweetset est un concept digital de cave à vin impliquant une prestation de livraison à domicile. Les vins et les spiritueux sont placés dans des coffrets insolites livrés en moins d’une heure. Créée en 2015, l’entreprise Sweetset cherche à se lancer en réseau depuis 2017. Pour participer à cette aventure, l’apport personnel est de 50 000 €, les droits d’entrée s’élevant à 12 000 €. L’investissement global fluctue entre 100 000 € et 400 000 € pour un chiffre d’affaires réalisable au bout de deux ans de 200 000 € à 600 000 €.
 

Xingara

Le concept Xingara est original : une cave à jambons de haute qualité. L’idée vient d’Espagne où l’enseigne est fondée en 2010 avant de s’ouvrir au modèle de franchise en 2017. Les produits vendus aux professionnels comme aux particuliers sont synonymes d’authenticité et d’exception. Le concept se veut unique et rémunérateur par le biais d’une maitrise totale de la chaine de production. Pour ouvrir une franchise Xingara, l’apport personnel est de 30 000 € et les droits d’entrée de 18 000 €. L’investissement global se chiffre à 180 000 € pour un chiffre d’affaires après deux ans de 360 000 €.
 
 
Derniers articles de la rubrique